Soutien-gorge : mes secrets pour ne plus me tromper

Soutien-gorge : mes secrets pour ne plus me tromper

S’il y a bien un principe que j’ai gardé à propos de la lingerie, c’est que toutes les femmes ont des poitrines qui ont besoin de modèles différents. C’est pour cette raison que je ne vais plus jamais acheter de la lingerie en magasin sans avoir essayé.

Mais quand il m’arrive d’acheter des sous-vêtements sur le web, ça peut tout de suite devenir plus difficile. En quelques mois j’ai tout de même retenu les bonnes astuces pour ne pas me tromper dans le choix de mes soutiens-gorge. Je vous donne les indices pour vous y retrouver.

Le soutif invisible : pour qui ?

Que je vous explique : à une époque, j’ignorais totalement que les soutiens-gorge invisibles pouvaient faire autre chose que d’apporter du maintien à la poitrine. C’est en me renseignant sur les différents types de soutifs que j’ai appris qu’il allait à tout le monde.

En fait, ce n’est pas compliqué : un soutif invisible est un soutif qui a toute la discrétion du monde comme principal atout. Il s’accorde avec n’importe quelle garde-robe, et ses teintes nude confortent cet effet.

Si vous avez un modèle de soutien-gorge invisible avec des bretelles invisibles, vous pouvez même vous permettre de le porter avec des vêtements sans manche ou avec des petits-hauts qui n’ont pas besoin que tout le monde connaisse la couleur de vos sous-vêtements.

Le soutif ampliforme, pour le confort

Le soutien-gorge ampliforme est ce que je vous conseille en premier si vous êtes à la recherche d’une lingerie qui puisse donner un rendu naturel. Au niveau du galbe, il donne presque l’impression que vous ne portez pas de soutien-gorge.

Et pour ce qui est du maintien, je ne m’en suis jamais plainte. À porter surtout si vous voulez rester à l’aise puisque le soutien-gorge ampliforme reste tout de même inégalable en matière de confort.

Le soutif push-up, pour donner du volume

Rien qu’à son nom, on se serait douté que le soutien-gorge push-up n’était pas là pour amuser la galerie. Son rôle : donner du volume aux poitrines qui ont du mal à s’imposer sous les vêtements. Celui-là, je ne le conseille pas si vous avez un grand bonnet.

Le soutien-gorge push-up passe pour les petites poitrines et pour celles qui ont une taille moyenne, et qui voudraient montrer qu’il y a du monde au balcon. À utiliser sans faute de goût, pour être sexy sans sortir de la limite autorisée par la police de la mode.

1 Comment

  1. Horreur de ma vie : ma voisine qui fait bien du 95D porte des push-up. Ce n’est plus du monde au balcon, c’est la réunion du peuple sur la place publique. Quoi qu’il en soit, je voulais surtout écrire pour vous remercier de cet article ! Vous m’avez beaucoup aidé.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *